Les Paris Sportifs en Ligne en France

FranceLa France est un pays idéal si vous aimez les jeux de paris. Les joueurs amateurs ne sont pas taxés et les paris sportifs, les paris de courses hippiques (turf) et le poker en ligne sont tous légaux sur des sites français agréés. Certains des plus importants opérateurs en Europe possèdent une licence, et l’entreprise publique PMU possède son propre site de paris : pmu.fr. Dans cet article, je vais aborder les sites agréés français ainsi que les sports les plus accessibles pour les paris en ligne. Je discuterai ensuite de l’histoire et des lois en lien avec les jeux de paris. Vous trouverez tout d’abord ci-dessous une liste de nos bookmakers en ligne préférés, parfaitement légaux en France.

Bookmakers En Ligne Légaux en France

Comment parier en ligne en France

Pour parier en ligne en France, il vous faut d’abord ouvrir un compte auprès d’un bookmaker français agréé et effectuer un dépôt. Les options de dépôts disponibles sur ce genre de sites sont nombreuses. Tous les sites légaux de paris acceptent les cartes de crédit et de débit MasterCard, VISA et VISA Electron. Les sites de paris mentionnés sur cette page acceptent également les porte-monnaie électroniques populaires tels que PayPal, Skrill et NETELLER. Si vous préférez payer en liquide, il est possible d’acheter un bon « PaySafeCard » et de l’utiliser pour faire un dépôt auprès de www.betclic.fr. Ces bons sont vendus par des détaillants privés ainsi que dans des magasins de téléphonie mobile, des stations essence et d’autres lieux précis. Vous pouvez cliquer ici pour trouver le lieu le plus proche de vous en utilisant votre code postal. Une fois le compte approvisionné, vous pouvez parier à hauteur du solde de votre compte. Lorsque vous êtes prêt à retirer votre solde ou vos gains, vous pourrez effectuer le retrait par chèque, par virement bancaire ou par le biais du portefeuille électronique mentionné précédemment.

Les sports les plus populaires

Le football est sans aucun doute le sport le plus populaire pour les paris en ligne. Tous les jours, BetClic offre l’option « Cotes Max » pour les matchs de Ligue 1 et 2. Il s’agit de cotes promotionnelles sur des combos qui payent jusqu’à 15 % au dessus des paris traditionnels. Vous aurez également la possibilité de parier sur des matchs internationaux comme ceux du Championnat d’Angleterre de Football, du Championnat d’Italie de Football et du Championnat d’Espagne de Football. Il existe près d’une quarantaine de ligues de football disponibles pour les paris, tous les ans, chaque semaine et chaque jour de l’année.

Les autres sports populaires disponibles pour les paris en ligne sont le tennis, le rugby, le handball et la Formule 1. Vous avez également la possibilité de parier sur du volleyball, du hockey sur glace, du baseball, du football américain, du biathlon, du snooker et bien d’autres sports. Lorsque vous êtes nouveau dans le monde des paris en ligne, il est possible de miser sur certains paris gratuitement. Chez www.betclic.fr, si votre premier pari est un échec, vous serez entièrement remboursé sur un maximum de 100€. Il s’agit d’une promotion utilisée pour attirer de nouveaux joueurs sur leur site internet.

Si vous êtes intéressé par l’histoire des paris en France, j’aborde ce sujet ci-dessous. Comprenez bien qu’en France, parier en ligne est très facile car les sites internet qui ont « .fr » à la fin de leur nom sont tous légaux. Ces sites de paris en ligne sont agréés par l’ARJEL qui se charge de les réguler et d’assurer que leur comportement soit parfaitement juste par rapport aux clients.

L’histoire et les lois sur les paris en France

Blaise PascalLa France possède une longue histoire de jeux de paris. Au 16ème siècle, les Français étaient les premiers à ajouter les reines aux jeux de cartes de poker. Au 17ème siècle, le mathématicien français Blaise Pascal inventait la roulette. Lorsqu’en 1836, le gouvernement décida d’interdire toutes les formes de paris en dehors des courses hippiques, les lieux de paris clandestins se sont multipliés.

C’est en 1842 que les frères François et Louis Blanc ont transformé l’invention de Pascal en un instrument de paris en ajoutant un zéro. Alors que les loteries et les casinos illégaux prospèrent à cette époque, les paris sportifs sont encore généralement limités aux courses hippiques. En 1867, le pari mutuel est inventé et aujourd’hui encore, la plupart des paris de courses hippiques suivent ce mode à travers le monde. Les paris sportifs ne sont apparus que plus tard dans ce siècle lorsque les compétitions sportives ont commencé à vraiment se développer.

A la fin des années 1880, le football n’était pas encore très populaire et le cricket était le sport qui se développait. Lorsque les bookmakers ont commencé à se développer et à proposer des loteries sportives, des paris à cote fixe et des paris collectifs, ils furent perçus comme une menace pour l’industrie des courses hippiques. Bien qu’elles étaient déjà illégales sous l’acte de 1836, le Parlement Français a, en 1891, spécifiquement interdit toutes les formes de paris à cote fixe ainsi que les paris collectifs non hippique. Ce même acte mit en avant le Pari Mutuel Hippodrome (PMH) qui acceptait de manière légale les paris collectifs sur les courses hippiques. Au début du siècle suivant, le football ainsi que d’autres sports ont commencé à se développer et les bookmakers illégaux foisonnaient. Afin de reprendre le contrôle dans les années 20 et 30, de nombreuses formes de jeux de paris sont devenues légales à l’aide d’entreprises publiques de paris. Les principales entreprises sont la Française des Jeux (FDJ), pour les jeux de paris et les loteries, et le Pari Mutuel Urbain (PMU) pour les paris de courses hippiques.

Pendant plusieurs décennies, les entreprises publiques FDJ et PMU sont restées des monopoles en France. Une partie importante des profits a contribué au financement des sports, ce qui a permis au football de devenir le sport principal en France. Lorsque les bénéfices de la légalisation des paris sont devenus de plus en plus évidents, les restrictions ont commencé à être levées. En 1983, les paris mutuels de courses de lévriers sont devenus légaux. En 1987, l’âge légal pour les paris est passé de 21 à 18 ans. En 1997, les paris de pelote basque ont été légalisés. Puis en 2001, l’innovation la plus importante dans l’industrie des paris en France arriva lorsque la FDJ et le PMU reçurent la permission d’offrir leurs services en ligne.

Les revenus générés par ces entreprises augmentèrent de manière très significative lorsqu’elles entrèrent dans le monde des paris en ligne. Chaque année, les profits à hauteur de centaines de millions d’euros sont répartis entre le Centre National de Développement du Sport, qui soutient les athlètes locaux se préparant à des compétitions, et des petits clubs sportifs. Une partie des profits est offerte à de nombreuses organisations caritatives, comme la Croix Rouge française, l’organisation Odysséa contre le cancer, l’organisation ELA (Association Européenne contre les Leucodystrophies) ainsi que le Secours Populaire Français, un organisme caritatif qui permet à des centaines d’enfants issus de familles défavorisées de partir en vacances pour voir le Tour de France.

Le PMU et la FDJ continuent toujours de fonctionner, mais ne sont plus en situation de monopole. En 2010, le marché a été ouvert, offrant la possibilité aux entreprises des autres pays de l’Union Européenne d’obtenir une licence française pour les jeux de paris. L’Autorité de régulation des jeux en ligne (“Regulatory authority for online games”) désignée sous le nom d’ARJEL fut ainsi créée. ARJEL propose les licences dont les sites de paris ont besoin pour fonctionner de manière légale. En septembre 2012, il existe 68 sites de paris français. La plupart propose une ou deux activités comme le poker et les paris sportifs ; les sites comme www.betclic.fr proposent des paris sportifs, des paris de courses hippiques ainsi que du poker, tous provenant du même site. Il est également important de noter, qu’à l’heure d’aujourd’hui, aucun site de paris n’offre des paris traditionnels de casino ou des paris sur la marge. Ces derniers sont perçus créer une dépendance trop importante, ils ont été exclus des nouvelles législations et restent donc illégaux dans le contexte des jeux de paris en ligne.

Share this article: